Organisation socialiste libertaire (en francés)

Posted on 12/04/2007

0


“La fin du capitalisme gérontocratique d’État est cependant la fin d’une époque. À moins de penser que la transition au socialisme passe par le taylorisme, l’asservissement mental, le despotisme du Parti-État, l’exploitation, la nationalisation des moyens de production et d’échange, le salariat, le monopole du commerce extérieur, le crétinisme déterministe, le centralisme démocratique et l’électricité (catalogue non exhaustif), il faut voir que les “démocraties populaires” n’ont été que des sociétés d’exploitation et de domination. Ce qu’on appelle socialisme réellement existant, ou société de transition, n’est qu’un capitalisme d’État avec son régime de parti unique et sa vulgate marxiste-léniniste : une classe dominante bureaucratique imposant à la société une économie de commandement, sacrifiant les besoins sociaux à un industrialisme exacerbé, détruisant la nature, exploitant les travailleurs de manière sauvage pour maintenir son pouvoir et ses privilèges.”
 
Vaud, texte paru dans Confrontations, 1990
Anuncios